Peyrehorade Sport Rugby Pays d'Orthe : site officiel du club de rugby de PEYREHORADE - clubeo
Championnat
18
24
11 mars 2018 00:00
St Paul Lès Dax
NC
00:00 - 11 mars 2018
NC
NC
NC

En avant-match, nous avions eu un entretien avec Jérémy Discazeaux, ailier/arrière et buteur. Vous le retrouverez à la fin de ce compte-rendu du match.

 

Peyrehorade – St Paul : 18-24 (mi-temps : 12-7)

Gros coup de bambou...

Enfin un match sous le soleil ! Mais avec un vent à décorner un bœuf. Heureusement, il est quelque peu tombé (le vent...) au bout d’un quart d’heure et le match a pu se dérouler normalement, les buteurs ont pu s’exprimer et les lancers en touche sont arrivés à bon port. 

Trop éloigné d'une place qualificative et avec un gros matelas par rapport aux places de relégation, St Paul n'avait rien à gagner ni à perdre sur ce match. Peyrehorade, à l'inverse, comptait sur une victoire pour continuer d'envisager la qualification (face à Mauléon et Morlaas). Ce match pouvait donc être lourd de conséquences pour les Verts. Avec cette défaite, la deuxième de rang sur leur terrain, ils comptent désormais 9 points de retard sur Mauléon, qui a battu Orthez. A 4 matchs de la fin, c'est sans doute rédhibitoire. Reste Morlaas, qui a perdu à Hagetmau et a seulement 3 points d'avance (suite à la pénalité infligée par la FFR)...

Ce revers a bien sûr une explication. L'effectif a paru émoussé, physiquement et peut-être aussi moralement (l’un va avec l’autre). Il faut dire qu’il n'y a jamais eu de match facile, Peyrehorade n’a jamais laissé filé un match et a dû souvent cravacher jusqu'au bout du bout (notamment les derniers matchs à haute intensité contre Boucau, Morlaas et Ger Séron Bédeille). Facteur aggravant, à moins que ce ne soit une conséquence, les blessures arrivent. Darmanthé n'était pas sur la feuille de match (Mahamat non plus, purgeant un match de suspension pour cartons jaunes trop rapprochés), Darrieumerlou est sorti en se tenant les adducteurs, Pasquier a quitté les siens à la mi-temps et Cassagne n'a pas joué tout le match avec la plénitude de ses moyens. Face à une équipe comme St Paul, puissante devant et qui a mis beaucoup de mouvement, ça faisait quand même beaucoup.

Il y avait la nervosité qui sied aux derbys mais le match n'a jamais été fermé, et des deux côtés il y a eu de l'initiative avec de la prise de risques. En première période, Peyrehorade domine globalement les débats, il avance et concrétise avec 4 pénalités de Discazeaux, redevenu très efficace. Mais il perd aussi beaucoup de ballons sur ses touches, à l'évidence handicapé par les absences de Mahamat (talonneur) et Darmanthé (troisième ligne sauteur). St Paul est dominateur dans ce secteur, notamment avec Periat. Et c'est sûr de sa force dans ce secteur qu'à la demi-heure de jeu, il convertit en pénaltouche une pénalité facile (aux 20 m en face). Bien lui en a pris puisque tout le pack se regroupe autour du sauteur pour marquer un essai collectif.

La deuxième mi-temps vient tout juste de reprendre que St Paul enfonce le clou. Le troisième ligne Xavier Douet utilise sa puissance pour percer au milieu des Verts et trouver un relais du demi-de-mêlée Persillon qui sprinte sur 30 m pour aller aplatir sans opposition. Les Bleus prennent la tête (12-14), les Verts subissent mais ils arrivent à repasser devant à la faveur d'une nouvelle pénalité. Pas pour longtemps, car St Paul, très efficace dans son jeu au pied de déplacement, les renvoie inlassablement dans leur camp. St Paul repasse en tête par une pénalité (15-14) et consolide son avance grâce à un essai de Montiel qui s'infiltre dans la défense au terme d'une attaque au large (15-22). Peyrehorade, quelques minutes plus tard, se rapproche à nouveau grâce à une pénalité. Habitué à bien finir ses matchs, il joue son va-tout, confond un peu vitesse et précipitation. Il aura une nouvelle chance à la fin, avec une attaque qui avance et se termine par une pénaltouche.... qui sera perdue... St Paul tient sa victoire, avec le point de bonus offensif en prime.

Cette défaite tombe bien mal. Si les Verts ont rarement réussi à déborder les Bleus, ils ont quand même été entreprenants. On notera cette mêlée de la 23ème minute où ils gagnent le ballon sur introduction adverse, ce qui est rarissime en Fédérale 2. A la 68ème minute, on a aussi bien aimé cette pénétration plein champ et pleine de décision du pilier Dufau. On a beaucoup vu aussi Berraute, qui s’est attaché à relancer pour tenter de mettre son équipe dans le sens de la marche. Evidemment, cela n'a pas suffi...

Jean-François Peyrucat

 Déclarations

Régis Castetbon, co-entraîneurs de Peyrehorade : « Nous prenons un coup derrière la tête. Notre conquête a été pauvre et nous n'avons pas assez concrétisé en début de match. St Paul est revenu et il exploite bien notre manque de vigilance à la reprise. Vu notre effectif limité, nos joueurs sont trop sollicités, ils sont émoussés et les blessures s'accumulent... »

William Bonet (co-entraîneur de St Paul) : « C'était un derby, notre public était là, on se devait de jouer ce match à fond. On a montré du caractère, de la solidarité, on est sur une bonne dynamique, on travaille bien et les résultats suivent ».

 

TEMPS : Beau, vent au début – SPECTATEURS : 578 - Arbitre : Olivier Darnaudet (Comité Midi-Pyrénées)

Pour Peyrehorade : 5 P de Discazeaux (5e, 10e, 13e, 25e, 54e et 68e)

Carton jaune : Peyres (31e)

 

Pour St Paul : 3 E : collectif (31e), Persillon (41e) et Montiel (65e) – 1 P de Prat (58e) et 3 T de Prat (31e, 41e et 65e)

Cartons jaunes : Xavier Douet (10e) et Iciaga (23e)

 

LES ÉQUIPES

Peyrehorade Berraute – Teiletche, J. Bourlon, M. Bourlon, Discazeaux – Pasquier (o), Gatuingt (m) – Cassagne (cap), Adami, Dubois – Peyres, Garcès – Lescoulié, Bonnemayre, Darrieumerlou

Remplaçants : Campet, Dufau, Darricau, Sandrez, Cibé, Garcia et Iralde

 

St Paul Bourrières – Ducournau, Gaillardet, T. Troussier, F. Douet – Prat (o), Persillon (m) – X. Douet, Periat, Saint Etienne – M. Troussier, Iciaga – Cazeaux, Bergez (cap), Couffignal

Remplaçants : Dubrana, Lafitte, Lamadrid, Grugier, Seize, Lafarge, Montiel

 

 

Entretien avec Jérémy Discazeaux, l'ailier virevoltant de Peyrehorade, qui partage par ailleurs le rôle de buteur avec Mickael Iralde. La qualification aux phases finales reste un objectif. Avec un corollaire : une défaite contre St Paul n'est même pas envisageable !

« Vous pouvez compter sur nous ! »

Quel est le principal objectif de cette fin de saison ?

Faire mieux que l'an passé, et donc se qualifier pour les phases finales. Pour le rugby landais, ce serait aussi une bonne chose parce que depuis un bon bout de temps, nos voisins basques et béarnais font mieux que nous et chaque saison, plusieurs de leurs équipes décrochent la qualification....

En termes de statistiques on fait aussi bien que l'an passé. Pourtant, on n'est que cinquième, à 6 points de la quatrième place qualificative... Il reste 5 matchs, on s'accroche à notre objectif... Cette poule est très serrée, tout le monde peut battre tout le monde, alors on ne lâche pas l'affaire... 

Est-ce cet objectif qui vous a conduit dimanche dernier à Séron de revenir du diable Vauvert pour l'emporter à la fin ?

Non, c'est beaucoup plus simple, c'est le contexte du match. En début de deuxième mi-temps, on a marqué d'entrée, ce qui nous a montré qu'en mettant du volume de jeu, on avançait et on pouvait les déborder. Et avec le coaching et un supplément de fraîcheur physique, on savait que l'on pouvait bien finir ce match. Et c'est ce qui s'est passé. Quant au point de bonus offensif, ce n'est qu'une fois le match fini que l'on s'en est rendu compte...

 

 

Demain, vous recevez St Paul-lès-Dax, qui est à l'abri d'une descente et qui a peu d'espoirs de qualification. Un match tranquille, quoi...

Vous plaisantez ! Les saint paulois nous ont battu à l'aller. Gagner à Peyrehorade, ça leur ferait trop plaisir ! On n'aurait pas fini d'en entendre parler... Bref, pour nous, la défaite n'est même pas envisageable... Et vous l'avez compris, ça va plus loin que notre objectif de ne pas être éliminé de la course à la qualification...

 

En quelque sorte, ce sont "vos anglais" à vous... D'où vient cette rivalité ?

On parle de rivalité sportive, ça ne va pas plus loin... A notre niveau, les derbys ont conservé toute leur saveur. Il y a le contexte, les anciens ont des choses à raconter, les entraîneurs et les supporters aussi. Nous, joueurs, faisons abstration de tout ça. Mais il y a quand même notre

propre histoire : St Paul, Le Boucau, voire Tyrosse ou Dax, nous les avons rencontrés des milliers de fois depuis l'école de rugby. Ça crée des souvenirs ! A priori, ça ne donne pas des matchs très débridés mais sait-on jamais ? Dimanche dernier, Aire et Hagetmau, pourtant à la lutte pour le maintien, n'ont pas oublié de jouer...

Ceci dit, on a des copains dans le camp d'en face, et on a toujours plaisir à se retrouver une fois le match fini...

 

Comment voyez-vous l'évolution du niveau de Fédérale 2 ?

Ça fait 8 ans que je joue en seniors et je trouve que le niveau n'a cessé de s'élever, les joueurs sont plus costauds, plus rapides, des joueurs de Fédérale 1 viennent chercher du temps de jeu en Fédérale 2. Et, contrairement à ce qu'on aurait pu penser (le passage à 12 clubs par poule s'est fait surtout en recrutant par le bas, ndlr), le niveau a encore augmenté cette année, il y a beaucoup de derbys, tous les matchs sont très disputés....

 

Votre entraîneur Régis Castetbon disait récemment que 22 matchs en une saison, c'était trop pour des joueurs amateurs qui ont un travail...

C'est vrai, les saisons sont longues, et cette année on a surtout beaucoup de derbys et un temps pourri. C'est forcément beaucoup plus dur physiquement. En plus de cela, notre effectif n'est pas pléthorique...

Pour améliorer un peu les choses, il faudrait peut-être mieux aménager le calendrier. On pourrait avoir une coupure plus courte à la fin de l'année, afin de libérer quelques dates pour mars/avril, qui nous permettraient de nous régénérer...

 

Un mot sur votre rôle de buteur... Avez-vous une formation, un entraînement ou un accompagnement spécifique ?

Vous voulez parler d'un coach spécialisé, de vidéos, d'un accompagnement mental ou autre ? Rien de tout ça, nous sommes en Fédérale 2 ! Quand j'étais à Hendaye, j'ai pu progresser avec Daniel Larrechea, un spécialiste du jeu au pied. Mais c'était exceptionnel.

La recette pour être performant, elle est toute simple, elle tient en un mot : le travail. En plus de l'entraînement en commun, il faut travailler les tirs au but, encore et encore... Nous sommes deux à buter, Mickael Irlade et moi, nous échangeons beaucoup, nous essayons de voir comment nous améliorer quand il y a une baisse d'efficacité. Mais ce n'est pas simple, ça se joue sur des détails...

Propos recueillis par J-F P

HOMME DU MATCH

  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC

STATS éQUIPE

6 Derniers matchs

P P G G G G

Graphique des victoires

DERNIERS MATCHS

PROCHAINS MATCHS

CLASSEMENTS

classement club points joués gagnés nuls perdus + - Diff essais + essais- Bo Bd
1 Nafarroa 71 21 15 0 6 489 273 216 58 26 7 4
2 Orthez 69 21 15 0 6 461 294 167 39 21 4 5
3 Mauléon 68 21 14 1 6 463 309 154 52 21 5 5
4 Morlaas 64 21 13 1 7 484 307 177 52 19 6 6
5 Peyrehorade 60 21 13 0 8 424 402 22 36 36 1 7
6 st.Paul Dax 53 21 11 1 9 349 363 -14 34 29 3 4
7 BTS 46 21 9 1 11 396 397 -1 31 38 1 7
8 Hagetmau 38 21 8 0 13 329 438 -109 23 39 0 6
9 Aire 33 21 6 1 14 316 501 -185 30 53 3 4
9 Lourdes 33 21 7 2 12 352 457 -105 30 45 0 5
11 Hasparren 32 21 6 1 14 308 463 -155 26 48 1 5
12 Ger Serron Bedeille 24 21 4 2 15 319 486 -167 23 59 0 4
piliers
talonneurs
2ème ligne
3ème ligne
demi de mêlée
demis d'ouverture
trois-quarts
arrières

RENDEZ-VOUS

NC
NC

Commentaires

FAITES PROFITER LE CLUB DE VOS TOOKETS

Vous avez une carte de crédit ou un compte sur livret à la Caisse Aquitaine du Crédit Agricole? Alors, vous pouvez aider le Peyrehorade Sports Pays d'Orthe sans qu'il vous en coûte un euro. Comment ? Tout d'abord, en ouvrant (si ce n'est déjà fait) votre espace personnel sur le site de votre banque (onglet "Accéder à mes comptes"). Dès lors, un compte Tookets est créé à votre nom et chaque fois que vous utiliserez votre carte ou votre livret, la banque créditera votre cagnotte "Tookets" (vous n'avez rien à faire, c'est automatique). Ces Tookets, vous ne pouvez pas en profiter vous-mêmes mais vous pouvez en faire don à une association de votre choix, inscrite au programme Tookets de votre caisse. Le Peyrehorade Sports Rugby est de celles-là. Donc, aux moments que vous choisirez, vous pouvez verser tout ou parte de vos tookets à votre club de coeur, où ils seront alors convertis en euros sonnants et trébuchants (à raison de 100 Tookets pour 1 euro). Ce sont des petites sommes mais les ruisseaux font les rivières...

Sur votre espace personnel, vous pouvez consulter à tout moment le montant de votre cagnotte Tookets (la banque vous enverra également périodiquement un mail pour vous en avertir).

 

 

NEWSLETTER

Pour vous tenir informé de tout ce qui se passe dans le club, bénéficier d'une avant-première des matchs et d'un compte-rendu de ceux-ci, vous pouvez recevoir la lettre électronique que nous éditions deux fois par semaine (en période de pointe).

Cette lettre est gratuite. Pour la recevoir, il suffit de vous inscrire en envoyant un mail à rugbypeyrehorade@gmail.com avec la mention "OK pour la lettre". Si la lettre se révèle être sans intérêt pour vous, il vous sera très facile de vous désinscrire.