Peyrehorade Sport Rugby Pays d'Orthe : site officiel du club de rugby de PEYREHORADE - clubeo
Championnat
20
19
28 janvier 2018 00:00
Boucau Tarnos
NC
00:00 - 28 janvier 2018
NC
NC
NC

 

Peyrehorade – Boucau Tarnos : 20-19 (mi-temps : 6-9)

Et à la fin, c'est Peyrehorade qui gagne...

Il faut reconnaître une vertu aux derbys : c'est celle de donner des matchs à haute intensité, même quand il n'y a pas un gros enjeu. Cela s'est une nouvelle fois vérifié ce samedi. Avec du suspens en prime car il a fallu attendre les derniers instants du match pour que Peyrehorade prenne le dessus, après avoir été mené pendant plus d'une heure... Et pour cela, pas besoin de bénéficier d'une largesse de l'arbitre, d'un rebond favorable, d'un essai casquette, d'un poteau rentrant ou autre concours de circonstance. Cette victoire acquise au forceps, les Verts sont allés la chercher et la doivent à leur supplément d'âme mais aussi à leur capacité à rester concentrés pour jouer juste et redresser ainsi une situation qui apparaissait très compromise...

Si les premières minutes ont été à l'avantage de Peyrehorade, l'équipe est vite apparue désorganisée du fait des absences de Cassagne (troisième ligne centre et capitaine) et de Pasquier (à l'ouverture), des joueurs évoluant à des postes clés et alignés à chaque match, sans quasimentjamais être remplacés en cours de match. Au bout de 10 minutes, Boucau Tarnos met la main sur le match. L'équipe est conquérante, pratique un jeu fluide, où chacun trouve bien sa place. L'alignement est dominateur, les montées sur les coups de pied se font en bon ordre, sa défense récupère beaucoup de ballons, il n'y a pas de surconsommation sur les rucks. Son emprise est telle que l'équipe n'apparaît pas diminuée lorsqu'elle évolue à 13 contre 15 pendant quelques minutes. Cette domination se concrétise par un joli drop (c'est devenu tellement rare...) de Simon et un essai de Boutaty (un ancien peyrehoradais) consécutivement à une pénaltouche. Boucau se trouve ainsi nanti de 10 points d'avance à la 49ème minute... A ce moment là, comme disait Brel, Peyrehorade "n'a nulle autre richesse que d'y croire toujours".

Il n'abdique pas et, si on ne le ressent pas sur le moment, les prémices d'un redressement apparaissent. La touche commence enfin à sortir régulièrement des ballons propres et à la 56ème minute, on voit une grosse percée de Bourlon dans l'axe. Mais Boucau Tarnos est toujours là et s'il est moins fringant en attaque, il oppose une grosse défense que les Verts n'arrivent pas à franchir. Peyrehorade est encore très approximatif pendant quelques minutes... Arrive la 65ème minute, pénalité bien placée. Consternation, Peyrehorade choisit de la tenter. On se dit alors que si le point de bonus défensif est devenu leur horizon, c'est que nos Verts ont pris un coup sur le casque. La suite allait prouver qu'on se trompait. La pénalité est ratée et paradoxalement, c'est le début de la fin pour Boucau-Tarnos. On voit d'abord un bon débordement de Berraute, qui repique au centre, bénéficie d'un bon relais de Discazeaux, puis les avants arrivent à la rescousse et Bourlon s'extirpe du tas qui venait de se former pour aplatir (11-16 avec la transformation). Boucau se redonne un peu d'air (11-19) mais il n'a plus trop d'essence et c'est Peyrehorade qui enflamme la fin du match avec un essai du jeune (18 ans) Yoan Peyres consécutivement à une pénalité jouée à la main. La transformation de la gagne, pas si facile, est réussie par Discazeaux. Tout ça est net et clair, de quoi éviter les palabres inutiles au moment de "refaire le match"... Il reste alors deux minutes à jouer, il y a le renvoi de Boucau et on a encore le souvenir du match de barrage contre Nafarroa l'an passé, où les Verts s'étaient faits éliminer suite à une mauvaise réception sur le dernier renvoi. Mais ils ont de la mémoire et l'esprit clair, ce sont eux qui créent à nouveau le danger, confisquant même un bon ballon sur lancer adverse. Pour Boucau Tarnos, il était temps que ça s'arrête...

Grâce à cette victoire, Peyrehorade a toujours une lueur d'espoir pour la qualification : il pointe en effet à la quatrième place, à égalité avec Morlaas (qui a perdu chez le dernier Ger Seron Bédeille, la grosse surprise du jour) et est à 3 points seulement de Mauléon (4ème) défait chez lui par l'indomptable Nafarroa...

Ceci dit, la défaite est cruelle pour Boucau Tarnos, venant après celle (de deux points) d'il y a 8 jours contre St Paul-lès-Dax, également concédée en toute fin d'un match qu'il avait dominé dans l'ensemble. On peut comprendre leur amertume, on aime les passionnés mais on regrette quand même que tout le monde n'ait pas été un peu plus fair play à la fin. Mais c'est un peu le lot des derbys quand ceux-ci sont serrés...

Jean-François Peyruca

Ils ont dit

Régis Castetbon (co-entraîneur de Peyrehorade) : « C'est notre plus mauvais match de la saison. Le courage nous a permis une fois de plus de retourner une situation compromise. L'absence de deux leaders ? On ne se réfugie pas là-dessus, toutes les équipes connaissent de telles situations en cours de saison... »

 

Yvan Abbadie (co-entraîneur de Boucau Tarnos) : « Nous avons subi un "arbitrage à la maison", avec beaucoup de pénalités contre nous. Nous avons fait un très gros match, la victoire de Peyrehorade est imméritée...»

 

 

TEMPS : beau – PELOUSE : souple – SPECTATEURS : 625 – ARBITRE : François Cheyrou (comité Périgord Agenais)

 

Pour Peyrehorade 2 E de Bourlon (66e) et Peyres (78e) - 2 P (8e, 36 et 2T (66e, 78e) de Discazeaux

Carton blanc : Mahamat (16e)

 

Pour Boucau Tarnos 1 E de Boutaty (49e) - 1 D du 10 (9e) – 3 P (9e, 16e, 75e) et 1 T (49e) de Betbeder

Carton blanc : Ospital (36e) - Carton jaune : M. Courade (39e)

 

Les équipes

Peyrehorade Berraute – Discazeaux, Bourlon, Garcia, Teiletche – Gatuingt (o), Cibé (m) – Sandrez (cap), Darmanthé, Adami – Darricau, Garcès – Mahamat, Bonnemayre, Barrailh

Remplaçants Lescoulié, Darrieumerlou, Peyres, Dubois, Sallaberry, Iralde, Brana

 

Boucau Tarnos Berger – Lagarde, Mongrand, Betbeder, Acebes – Simon (o), Aubrun (m) – Ospital, Ostarena, H. Courade – Dongieux (cap), LeFlem – Boutaty, M. Courade, Cordobes

Remplaçants Gaye, Pascal, Pourteau, Duritxague, Darricau, Leborgne, Larrondo

 

HOMME DU MATCH

  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC

STATS éQUIPE

6 Derniers matchs

G G G P P P

Graphique des victoires

DERNIERS MATCHS

PROCHAINS MATCHS

CLASSEMENTS

classement club points joués gagnés nuls perdus + - Diff essais + essais- Bo Bd
1 Nafarroa 57 16 12 0 4 372 197 175 42 17 5 4
2 Orthez 55 16 12 0 4 359 220 139 32 13 3 4
3 Mauléon 52 16 11 1 4 327 223 104 35 13 3 3
4 Morlaas 48 16 10 0 6 344 240 104 35 16 3 5
5 Peyrehorade 42 16 9 0 7 312 300 12 26 26 0 6
6 BTS 40 16 8 1 7 321 281 40 24 24 1 5
7 st.Paul Dax 37 16 8 1 7 258 291 -33 22 25 1 2
8 Lourdes 30 16 6 1 9 286 357 -71 25 36 0 4
9 Hasparren 27 16 5 1 10 239 326 -87 19 31 1 4
10 Hagetmau 25 16 5 0 11 254 355 -101 18 32 0 5
11 Aire 23 16 4 1 11 224 370 -146 19 39 2 3
12 Ger Serron Bedeille 15 16 2 2 12 236 372 -136 18 43 0 3
piliers
talonneurs
2ème ligne
3ème ligne
demi de mêlée
demis d'ouverture
trois-quarts
arrières

RENDEZ-VOUS

NC
NC

Commentaires

LE 11 MARS, REPAS GASTRONOMIQUE AU BÉNÉFICE DU CLUB

C'est devenu une habitude maintenant, notre club organise un repas gastronomique, concocté par un cuisinier réputé. Cette année, c'est Paul Bidabé qui sera aux fourneaux et le repas aura lieu le dimanche 11 mars, à Orthevielle. Le prix est de 45 euros.

Paul Bidabé, qui a joué au PS Rugby Pays d'Orthe, officie aujourd'hui à l'excellente table de Pottoka à Bayonne, aux côtés du chef Sébastien Gravé. Auparavant,il avait appris le métier chez Cousseau.

Ce repas est comme chaque année ouvert à tous. 

Vous pouvez d'ores et déjà réserver en téléphonant ou en envoyant un SMS (en précisant votre nom et le nombre de personnes) à un de nos co-Présidents :
Thierry Ladonne : 06.08.68.52.31.
Jean-Louis Bareigts : 06.12.54.87.44.
François Lafitte : 06.09.58.04.36.

FAITES PROFITER LE CLUB DE VOS TOOKETS

Vous avez une carte de crédit ou un compte sur livret à la Caisse Aquitaine du Crédit Agricole? Alors, vous pouvez aider le Peyrehorade Sports Pays d'Orthe sans qu'il vous en coûte un euro. Comment ? Tout d'abord, en ouvrant (si ce n'est déjà fait) votre espace personnel sur le site de votre banque (onglet "Accéder à mes comptes"). Dès lors, un compte Tookets est créé à votre nom et chaque fois que vous utiliserez votre carte ou votre livret, la banque créditera votre cagnotte "Tookets" (vous n'avez rien à faire, c'est automatique). Ces Tookets, vous ne pouvez pas en profiter vous-mêmes mais vous pouvez en faire don à une association de votre choix, inscrite au programme Tookets de votre caisse. Le Peyrehorade Sports Rugby est de celles-là. Donc, aux moments que vous choisirez, vous pouvez verser tout ou parte de vos tookets à votre club de coeur, où ils seront alors convertis en euros sonnants et trébuchants (à raison de 100 Tookets pour 1 euro). Ce sont des petites sommes mais les ruisseaux font les rivières...

Sur votre espace personnel, vous pouvez consulter à tout moment le montant de votre cagnotte Tookets (la banque vous enverra également périodiquement un mail pour vous en avertir).