Peyrehorade Sport Rugby Pays d'Orthe : site officiel du club de rugby de PEYREHORADE - clubeo
Tyrosse
1/2 finale du championnat de France
25
14
20 mai 2018 15:00
NC
15:00 - 20 mai 2018
NC
NC
NC

A la fin du compte-rendu du match, vous trouverez un entretien d'avant-match avec les entraîneurs Stéphane Lacoste, Didou Discazaux et  Didier Darjo

 

Tyrosse - Peyrehorade : 25-14 (mi-temps : 5-7)

Fin de l'aventure...

Nos juniors ont fini leur saison ce dimanche au stade d'Ibusty à Mouguerre. S'il y avait eu une rencontre entre supporters, les peyrehoradais seraient en finale. Une foule innombrable attendait en effet nos Verts devant l'entrée du stade. A la descente du car, nos joueurs eurent quelques difficultés pour se frayer un chemin dans cette interminable haie d'honneur toute en Vert-et-Blanc qui accompagnait nos joueurs aux vestiaires, et ceci dans un vacarme assourdissant de kaxons accompagnés de fumigènes. Que souhaiter de mieux pour mettre nos joueurs dans de bonnes conditions, qui venaient de Saint Martin de Seignaux, où ils avaient eu le traditionnel décrassage du matin et le repas d'avant match.

En face, il y avait Tyrosse, un club habitué aux phases finales, avec sur la feuille de match des joueurs champions de France en cadets l'an dernier. Mais on n'avait pas de complexe à faire puisqu'en match de poule, notre équipe avait gagné un match sur deux contre eux.
Dès le coup d'envoi, les gars de la Fougère mettent la main sur le ballon et font jouer leurs lignes arrières et leurs jambes de feu, mettant à mal notre ligne. Nos petits Verts tiennent bon jusqu’à cette 18ème minute, où ils offrent leur premier cadeau. Sur un ballon éjecté vers nos arrières, notre 10 se fait prendre par une défense agressive, il libère le ballon au sol mais manque de soutien : le ballon traîne par terre, un tyrossais le prolonge au pied et 60 mètres plus loin, à la course avec plusieurs Verts, il aplatit en coin. On nous a rapporté qu'il y avait quelques doutes sur cet essai, toujours est-il qu'il est validé (5-0). Nos Verts, vexés, reprennent les choses en mains et à la 22ème minute, ils font ce qu'ils ont si souvent fait cette saison : ils franchissent la ligne sur un ballon porté. Bergeron transforme, cela fait 5-7 et la mi temps intervient là-dessus.

La seconde mi-temps sera tout autre. Les Rouge-et-Bleu, certainement sermonnés par leur encadrement, nous privent de ballons et nous font sortir du match. D'abord, une pénalité au point de chute du ballon nous coûte 3 points (8-7). Puis 2 minutes plus tard, sur une très belle action collective, le virevoltant 15 tyrossais tape à suivre, récupère le ballon et aplatit. La transformation, du bord de la touche, est réussie (15-7). Le break est fait et il est accentué quelques instants plus tard par une pénalité retournée pour un anti-jeu (18-7). On sent nos protégés légèrement abattus, et les choses ne s'arrangent pas car nos adversaires nous confisquent tous les ballons. Sur le peu que nous avons, on leur fait un second cadeau. Notre 15, en voulant dégager de son en-but, dévisse complètement sa frappe ; le ballon ne dépasse pas les 22 m, un tyrossais s'en saisit, il n'a plus qu'à allonger sa passe pour anéantir les derniers espoirs Verts (avec la transformation, ça fait 25-7). Il reste un quart d'heure à jouer, chacun a compris qu'il n'y aurait pas de retournement de situation. Malgré cela, et par respect pour leurs maillots et leurs supporters, nos Verts vont tout donner. Après d’énormes pick and go, ils franchissent la ligne d'essais tyrossaise par trois fois, les pénalités s'accumulent mais pas les cartons et encore moins l'essai de pénalité. Cette débauche d'énergie sera tout de même récompensée par un dernier essai, sur un ballon porté (14-25, avec la transformation de Vergez).

Les tyrossais, dans l'ensemble, ont mérité la victoire. Nos Verts ont été largement supérieurs devant, mais pour passer, il leur aurait fallu rééditer les performances des matchs précédents.
On peut toujours refaire le match, même si ça ne sert à rien... Le fait est que tous les points de Tyrosse ont été marqués sur des ballons mal protégés, rendus trop facilement (dégagements hasardeux) ou des pénalités évitables (elles étaient à 40 m, mais avec le buteur qu'il y avait en face, elles sont passées quand même). Aucun n'a été acquis suite à une phase de conquête classique (touche, mêlée, pénalité jouée à la main) ou d'un grattage en défense. On a sans doute manqué de concentration par moments. Rien de très grave mais quand il y a une équipe opportuniste en face, ça ne pardonne pas. Pourquoi n'a-t-on pas joué à notre niveau de ces dernières semaines ? Est-ce la pression de tout ce public ? Est-ce les victoires acquises contre les grosses cylindrées qui nous ont trop mis en confiance ? On ne le saura jamais... Ce qui restera, c'est que ce groupe a vécu une saison inoubliable : après être tombé dans une poule de la mort, il s'est arraché jusqu'à la dernière journée pour accéder au match de barrage (d'accès aux phases finales), puis il a franchi tous les obstacles jusqu'à cette damnée demi-finale. Personne n'aurait parié sur un tel parcours. Moi, je dis CHAPEAU MESSIEURS, j'ai passé une saison formidable avec vous, la meilleure depuis que je suis au Peyrehorade Sport. Je ne souhaite qu'une chose : que vous rempiliez tous l'an prochain pour essayer de reproduire cette magnifique saison.

Dans mes remerciements, je pense bien sûr aux entraîneurs Didier Darjo, Didou Discazaux et Stéphane Lacoste qui ont fait un travail considérable, ainsi qu'aux dirigeants Didier Watelier (le parigo) et Alain Darrieumerlou (le cuisto et directeur de match). Les co-présidents, le bureau, Sylvette l'intendante, et vous tous amis (e) et supporter(trice)s du Peyrehorade Sport qui nous avaient suivi et encouragé sans relâche, soyez remerciés aussi, on aurait aimé vous offrir une finale, ce n'est pas le cas, une page se tourne mais ce n'est pas pas la fin du livre...

Christophe Lagourgue

 

TEMPS : Beau – PELOUSE : excellente - SPECTATEURS : 1600 – ARBITRE : Julien Castaignède (comité Côte d'Argent)

 

Pour Tyrosse : 3 E de Martiny (20e et 58e), Nabeiro (42e) – 2T (42e et 58e) et 2 P (38e et 47e) de Laclau

Pour Peyrehorade : 2 E collectifs (24e et 70e) – 2 T de Bergeron (24e) et Vergez (70e)

 

Tyrosse Braugé – Nabeiro, Cazaurang, Salles, Martiny – Laclau (o), Barbe (m) – Guilly, Descamps, Lux – Libat (cap), Lajournade – labeyrie, Velasco, Lafitte

Remplaçants : Cazenave, Narbey, Serrecousine, Bories, Ducère, Hauquin, Lacaze

 

Peyrehorade Vergez - Larrodé, N. Deleu, Lalanne, Darricau - (o) Bergeron - (m) Levillain – Larrieu, Hayet, Saint-Cristau – Peyres (cap), Campet - Discazaux, Lacoste, Lapègue.

Remplaçants : Lafargue, Timpé, J.Deleu, Siberchicot, Bardes, Labarbe, Fruit.

 

 

Entretien d'avant-match avec les entraîneurs Stéphane Lacoste, Didou Discazaux et  Didier Darjo

« Tout le monde est à nos côtés »  

Avec le recul, comment voyez-vous cette présence en demi-finale, ce qui est exceptionnel dans la vie de notre club ?
Ce parcours est bien sûr le résultat d'un gros travail fait aux entraînements de la part des joueurs mais cela va bien au-delà. Le club peut être fier d'avoir formé depuis l'âge de 6 ans les deux tiers des joueurs qui composent notre groupe. Nous n'oublions pas non plus tous les bénévoles qui œuvrent toute l'année à différentes tâches, que ce soit pour les repas, les maillots, mais aussi le kiné, la pharmacie etc.
Nos dirigeants ont également toujours été à notre écoute, c'est important.

 

Pour ce genre de match, la difficulté est de faire abstraction du contexte (mais pas trop, parce qu'il faut quand même être supermotivé) et de jouer à son véritable niveau. On le voit tous les weeks-ends, ce n'est pas simple, même quand il s'agit de clubs habitués à des matchs couperets (par exemple, Oyonnax, que tout le monde donnait favori contre Grenoble). Est-ce que pour vous, cette histoire de ne pas jouer à votre niveau, c'est le principal écueil à éviter ?
Disons que nous les entraîneurs, nous rentrons en plein dans notre rôle et que c'est quelque chose sur lequel on va aussi travailler dans notre préparation du match. Après, il y a toujours des éléments qui nous échappent.

 

Jusqu'à présent, vous n'étiez pas favori. Mais dernièrement, vous avez quand même sorti le champion sortant et infligé un sévère 22-0 (et avec la manière !) à une équipe qui avait démarré la saison en Crabos. Du coup, n'êtes-vous pas devenu (y compris vu de Tyrosse) l'équipe à battre ? Est-ce que ça change quelque chose dans l'approche sportive du match ?
Je ne sais pas si on est devenu l'équipe à battre mais on va nous prendre davantage au sérieux. Ceci dit, ça ne change pas grand chose pour nous car on essaye de ne pas se focaliser sur notre adversaire.

 

Il y a longtemps que l'on n'a pas gagné quelque chose ici et du coup il y a beaucoup d'engouement autour de ce match. Est-ce que ce n'est pas perturbant (pour vos joueurs, mais aussi pour vous l'encadrement) ? Est-ce que vous avez prévu quelque chose de différent pour vous isoler de l'environnement ?
Contre Oloron et Montauban, lors des tours précédents, on a déjà senti beaucoup de soutien et de ferveur de la part de l'ensemble du club et des supporters. On sait qu'il y aura forcément davantage de monde que pour les matchs précédents mais on ne va rien changer à notre préparation, qui est la même depuis le début de nos phases finales. On a une organisation bien spécifique depuis le matin jusqu'au moment du match, pour lequel nous arrivons presque au dernier moment.

 

Une grande équipe, c'est des joueurs et entraîneurs, mais c'est aussi (et peut-être surtout) des leaders de jeu et de vestiaire. Quels sont vos leaders ? 
Notre groupe s'est construit tout au long de la saison, comme beaucoup d'équipes, au gré des blessures, des absences et d'autres contraintes. Si bien que des leaders différents et parfois inattendus, ont émergé. Aujourd'hui, on possède un groupe avec beaucoup de joueurs de caractère emmenés par Yoan Peyres, le capitaine et Arthur Larrieu, le vice-capitaine.

 

Après cette rude campagne, quel est l'état de fraîcheur de vos troupes ? Avez-vous des blessés ?
On a la chance de ne pas déplorer de blessés depuis le début de nos phases finales.

 

 

HOMME DU MATCH

  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC

STATS éQUIPE

6 Derniers matchs

P G G G G G

Graphique des victoires

DERNIERS MATCHS

CLASSEMENTS

classement équipes points joués gagnés nuls perdus Bonus OF B.D.
1 Tyrosse 77 18 16 1 1 10 1
2 Peyrehorade 66 18 13 0 5 10 4
3 Mauléon 65 18 14 1 3 5 2
4 C. Nay 57 18 12 0 6 6 3
5 Vallée Ossau 45 18 10 1 7 1 2
6 Anglet 39 18 8 0 10 3 4
7 Usep 34 18 7 0 11 2 4
8 Mouguerre 16 18 3 1 14 0 2
9 ASB 15 18 2 0 16 2 5
10 Lembeye 14 18 3 0 15 0 2
piliers
talonneurs
2ème ligne
3ème ligne
demi de mêlée
demis d'ouverture
trois-quarts
arrières

RENDEZ-VOUS

NC
NC

Commentaires

FAITES PROFITER LE CLUB DE VOS TOOKETS

Vous avez une carte de crédit ou un compte sur livret à la Caisse Aquitaine du Crédit Agricole? Alors, vous pouvez aider le Peyrehorade Sports Pays d'Orthe sans qu'il vous en coûte un euro. Comment ? Tout d'abord, en ouvrant (si ce n'est déjà fait) votre espace personnel sur le site de votre banque (onglet "Accéder à mes comptes"). Dès lors, un compte Tookets est créé à votre nom et chaque fois que vous utiliserez votre carte ou votre livret, la banque créditera votre cagnotte "Tookets" (vous n'avez rien à faire, c'est automatique). Ces Tookets, vous ne pouvez pas en profiter vous-mêmes mais vous pouvez en faire don à une association de votre choix, inscrite au programme Tookets de votre caisse. Le Peyrehorade Sports Rugby est de celles-là. Donc, aux moments que vous choisirez, vous pouvez verser tout ou parte de vos tookets à votre club de coeur, où ils seront alors convertis en euros sonnants et trébuchants (à raison de 100 Tookets pour 1 euro). Ce sont des petites sommes mais les ruisseaux font les rivières...

Sur votre espace personnel, vous pouvez consulter à tout moment le montant de votre cagnotte Tookets (la banque vous enverra également périodiquement un mail pour vous en avertir).

 

 

NEWSLETTER

Pour vous tenir informé de tout ce qui se passe dans le club, bénéficier d'une avant-première des matchs et d'un compte-rendu de ceux-ci, vous pouvez recevoir la lettre électronique que nous éditions deux fois par semaine (en période de pointe).

Cette lettre est gratuite. Pour la recevoir, il suffit de vous inscrire en envoyant un mail à rugbypeyrehorade@gmail.com avec la mention "OK pour la lettre". Si la lettre se révèle être sans intérêt pour vous, il vous sera très facile de vous désinscrire.