Période 1981-1990 : encore le yoyo entre deux divisions

Saison 1980-1981. Bonne dans l'ensemble mais Peyrehorade perd face à Tyrosse le match qui lui aurait ouvert l'accès au groupe A

1981. Construction de la maison du rugby (les travaux avaient débuté en octobre de l'année précédente), essentiellement par des bénévoles. 83 personnes, à des titres divers, ont participé aux travaux. Les artisans locaux ont prêté leurs outils, donné leur temps et apporté leurs compétences. Pour mener à bien cette belle aventure, il a fallu improviser en permanence, et faire appel au système D. Bernard Lesgourgues ("Bamba") s'est occupé de coordonner toutes les tâches et de mobiliser (ou immobiliser, si on préfère !) les bonnes personnes au bon moment.L'inauguration a eu lieu le 30 août 1981.

Saison 1981-1982. Encore un excellent parcours en Nationale et à nouveau 7 équipes engagées en championnat. Les deux équipes Juniors se qualifient pour les championnats Reichel et Crabos. L'équipe Cadets 1 décroche un deuxième titre de champion de Côte Basque, en battant l'Aviron Bayonnais qui enlèvera plus tard le Gauderman.

Saison 1982-1983. L'équipe Fanion ne se remettra jamais de son mauvais départ (défaites à domicile) et descend en seconde division. Les Cadets lèvent leur troisième titre de champion de Côte Basque, à nouveau contre l'Aviron Bayonnais.
Cette saison, Peyrehorade remporte le challenge du fair play, et la prime qui va avec (pendant toute la saison, il n'a eu aucun exclu en équipe première, Nationale B et Juniors).

1983 : Création du club des supporters

Saisons 1984-1985-1986. Bon comportement d'ensemble, les Cadets sont champions de Côte Basque, mais pas de remontée. Frédéric Duvert, en jouant avec l'équipe de France Junior, devient le dixième international issu de l'Ecole de Rugby. En 1984, une anecdote mérite d'être rapportée. L'équipe Réserve accède à la demi-finale qu'elle doit jouer contre Dax, à Pomarez (auto-proclammée "la Mecque de la Course Landaise)". Le temps est exécrable, les Vert-et-Blanc frétillent d'impatience et voilà que se présentent leurs homologues dacquois. A leur simple vue, les peyrehoradais refusent de jouer le match (et perdent par forfait). Jacques Lafargue, responsable technique du Club, en explique les raisons, dans son style inimitable : "Stupeur, sous l'entrée branlante du marécage chalossais, nos Verts se figent. Ils venaient en effet d'entrevoir ce que seraient les festivités vespérales dans l'aquarium de la Mecque de la course landaise. Ils découvrirent en effet, en lieu et place de leurs adversaires habituels, les plus lourds mammifères marins et les plus perfides baracudas et piranhas de la cité thermale (classe des Réserves A, groupe de l'Attentat, famille de l'Arnaque).(...). Jamais, pestait un des petits poissons verts, on ne nous opposera à de tels coquins huppés, vieux loups des rivières ayant traîné leurs ouïes dans tous les cloaques du Comité et les flaques saumâtres de France et de Navarre ! "Forfait, Forfait", n'entrons pas dans ce panier de crabes, exige la gente aquatique des Gaves"... D'une certaine façon, en ne participant à cette mascarade, Peyrehorade avait sauvé son honneur.

Saison 1986-1987. Après avoir assuré la montée en première division, l'équipe Fanion accède à la demi-finale du championnat de France de deuxième division,
De cette saison, on retiendra aussi le 104-3 contre Bardos et le 132-0 face à St Jean de Luz des Juniors. Ils battent le record établi par les Cadets en 1978 (et leur 120-0 face à Hagetmau). Les Juniors deviennent champion de Côte Basque. Les Cadets, c'est une habitude, décrochent également ce titre.

Saison 1987-1988. Quelques victoires et beaucoup de défaites, parfois inattendues : pas de miracle, Peyrehorade redescend en deuxième division.

Saison 1988-1989. Thierry Ferrand (trois quart centre) rejoint Peyrehorade (mutation professionnelle) et il sera de tous les bons moments à venir. La saison est magnifique, Peyrehorade décroche à nouveau son ticket pour la première division.
Les Juniors sont champion de France en Balandrade et gagnent la coupe des Provinces.

Saison 1989-1990. Difficile retour en première division, comme prévu. Trois piliers sont partis à l'intersaison et il il faut une fois de plus affronter des grosses cylindrées candidates au titre. Christophe Lamaison entre dans l'équipe au poste d'arrière et fait déjà des étincelles (à la fin de la saison, il partira à Bayonne). Mais le verdict tombe, sans surprise : Peyrehorade redescend en deuxième division après avoir été irrégulier une bonne partie de la saison, concédant des défaites inattendues et allant chercher des victoires inespérées.
L'équipe 2 des juniors, engagée en compétition Balandrade, remporte le challenge des Provinces face au Stade Toulousain.
Le stade municipal est rebaptisé et s'appellera désormais Stade Docteur Joseph Dabadie, du nom de son emblématique Président décédé en décembre 1978.

Source : Histoire et histoires du Peyrehorade-Sport de Gaston Dubois

PENSEZ À RETIRER VOTRE CARTE D'ABONNEMENT

La tribune du stade du Docteur Dabadie, entièrement rénovée, vous attend.

Les cartes de membre honoraire (plus prosaïquement, d'abonnement aux matchs)au Peyrehorade Sports Rugby Pays d'Orthe sont presque prêtes.
Comme vous le savez, avec le passage de 12 clubs par poule (au lieu de 10), il y aura 4 matchs supplémentaires dans la phase régulière. Comme dans le même temps, la quasi-totalité des clubs de la poule sont à moins d'une heure de voiture, il sera plus simple d'aller soutenir les Verts lors de leurs déplacements.

Etant valable aussi bien pour les matchs à Dabadie que ceux à l'extérieur, la carte d'abonnement aura cette année encore plus d'intérêt que d'habitude.
Indépendemment de tout cela, elle créée un sentiment d'appartenance au club.

Horaires et dates des permanences
- Le samedi 9 Septembre au Siège de 16 H à 20 H à l'occasion du match amical contre Guernica;
- Le samedi 9 Septembre Salle d'Aspremont durant le Forum des Associations
- Le vendredi 15 Septembre au Siège de 18 H 30 à 20 H. Avant veille du premier match de championnat à Lourdes
- Le vendredi 22 Septembre au Siège de 18 H 30 à 20 H. Avant veille du premier match de championnat à domicile contre Orthez
- Et enfin au guichet du stade lors des matchs à domicile.

Pour plus de détails, contacter Monique Casteraa momo224064@gmail.com

FAITES PROFITER LE CLUB DE VOS TOOKETS

Vous avez une carte de crédit ou un compte sur livret à la Caisse Aquitaine du Crédit Agricole? Alors, vous pouvez aider le Peyrehorade Sports Pays d'Orthe sans qu'il vous en coûte un euro. Comment ? Tout d'abord, en ouvrant (si ce n'est déjà fait) votre espace personnel sur le site de votre banque (onglet "Accéder à mes comptes"). Dès lors, un compte Tookets est créé à votre nom et chaque fois que vous utiliserez votre carte ou votre livret, la banque créditera votre cagnotte "Tookets" (vous n'avez rien à faire, c'est automatique). Ces Tookets, vous ne pouvez pas en profiter vous-mêmes mais vous pouvez en faire don à une association de votre choix, inscrite au programme Tookets de votre caisse. Le Peyrehorade Sports Rugby est de celles-là. Donc, aux moments que vous choisirez, vous pouvez verser tout ou parte de vos tookets à votre club de coeur, où ils seront alors convertis en euros sonnants et trébuchants (à raison de 100 Tookets pour 1 euro). Ce sont des petites sommes mais les ruisseaux font les rivières...

Sur votre espace personnel, vous pouvez consulter à tout moment le montant de votre cagnotte Tookets (la banque vous enverra également périodiquement un mail pour vous en avertir).