Peyrehorade Sport Rugby Pays d'Orthe : site officiel du club de rugby de PEYREHORADE - clubeo

Les lotos du PS Rugby - 10 avril 2015

Les lotos, c'est tout une histoire...

Lors de la dernière Assemblée Générale du Club, le trésorier avait indiqué que les lotos faisaient partie des cinq premiers contributeurs au budget du Club, après la subvention municipale et les deux ou trois mécènes (entreprises) les plus importants. C'est dire s'il s'agit d'une affaire d'importance, voire capitale pour l'équilibre financier du club...

 

Les lotos du rugby à Peyrehorade ont déjà une longue histoire. Gaston Dubois, une des figures du club, se souvient du premier loto organisé à l'initiative de Bamba Lesgourgues, il y a très longtemps, à la fin des années 60 : « A l'époque, on avait frappé fort : le premier lot était une chambre à coucher ! ». Résultat inattendu : c'est le loto qui a trouvé le sommeil pendant plusieurs années. Il faut dire que l'affaire avait été peu rentable. L'histoire ne dit pas si les gagnants avaient bien profité de cette fameuse chambre...

Autour des années 80, le loto redémarre, sur des bases totalement nouvelles. Au départ de l'opération, on trouve Yvon Raymond, un dirigeant du club, qui avait constaté que des lotos étaient organisés avec succès dans la Chalosse. Le PS Rugby décide de s'y mettre, avec une prise de risque minimale : pour ce loto de reprise, les lots étaient gracieusement offerts par les commerçants et entrepreneurs. Et quels lots ! Des rouleaux de grillage, du gravier, etc. C'était bien, encore fallait-il en avoir le besoin... Il a fallu aller très vite vers des lots attractifs pour le tout-venant, notamment de l'électroménager, et tout ce qui se mange et se boit... Peu à peu, le loto est ainsi devenu une institution, avec des animateurs très impliqués, Michel Hayedot et Marcel Mailharrou hier, François Coulinet et Christian Lembeye aujourd'hui.

Les lotos, il suffit de lire les annonces dans le Sud-Ouest, il y en a souvent deux par semaine, rien qu'à Peyrehorade. Et tous les villages alentours en organisent aussi. Rien à voir avec ce qui se passait dans les grandes années où l'on venait de Pau ou St Jean Pied de Port pour jouer au loto à Peyrehorade car il n'y en avait quasiment pas dans les Pyrénées Atlantiques. Hier, on arrivait à réunir 700 personnes, aujourd'hui quand 500 personnes sont présentes, c'est déjà très bien. Dans ce contexte de concurrence, chacun essaye de trouver sa place. Et le PS Rugby s'en sort plutôt bien. Les recettes du succès ? Pour MM. Coulinet et Lembeye, il faut plusieurs ingrédients. Tout d'abord, le nombre et la qualité des lots. Les partenaires du club offrent des lots mais bon nombre sont achetés... Pour choisir une localité plutôt qu'une autre, les joueurs regardent l'offre. Les bons d'achat dans les supermarchés sont très appréciés (Carrefour Market, Intermarché, pour citer deux de nos fidèles partenaires). Les joueurs sont également très sensibles à la marque des produits : ils salivent rien qu'à l'évocation des noms de Barthouil, Montauzet, Pédavia ou de la Maison Paris (pour citer quelques partenaires de renom du club)... Autre ingrédient, la qualité de l'organisation. Une salle confortable, chauffée, une sonorisation de qualité, une ambiance concentrée pendant la lecture des numéros, ça compte beaucoup. Le locuteur joue aussi un rôle important. Un peu comme les DJ, il a ses groupies, certains viennent de loin exprès pour lui. Le PS Rugby a tout ces ingrédients...

Tout va bien, alors ? Pas si vite ! Avant chaque loto, c'est l'incertitude. Les lots achetés (et, bien sûr, ceux qui sont offerts) sont distribués quoiqu'il arrive, même si l'affluence est moyenne. Chaque loto comporte donc une prise de risque financière : une météo capricieuse, un événement à la télé ou ailleurs, c'est quelques dizaines de personnes en moins, il ne faut pas grand chose pour se retrouver dans le rouge... Indépendamment de cela, les organisateurs déplorent que trop peu se sentent concernés et se défaussent sur eux. Le loto, c'est quand même fait avant tout pour que les joueurs puissent pratiquer dans de bonnes conditions leur sport favori. Et les joueurs sont trop peu présents. Et, pour une fois, on ne peut pas dire que "c'était mieux hier" car les organisateurs d'il y a quelques années faisaient le même constat. Bien sûr, il y a des bénévoles, qui ne ménagent pas leur peine. Ce sont un peu toujours les mêmes qui sont là pour monter la salle, préparer les sandwichs et les crêpes, accueillir le public, vendre les cartons, tenir la buvette... Pour bien faire, il faut être une vingtaine de personnes pour monter/démonter la salle, et autant pour le bon déroulement des parties...

 

Pour finir sur une note plus positive, nous vous invitons à lire (ou relire) l'écho de Zocato publié il y a quelques semaines dans le Sud-Ouest Magazine.

FAITES PROFITER LE CLUB DE VOS TOOKETS

Vous avez une carte de crédit ou un compte sur livret à la Caisse Aquitaine du Crédit Agricole? Alors, vous pouvez aider le Peyrehorade Sports Pays d'Orthe sans qu'il vous en coûte un euro. Comment ? Tout d'abord, en ouvrant (si ce n'est déjà fait) votre espace personnel sur le site de votre banque (onglet "Accéder à mes comptes"). Dès lors, un compte Tookets est créé à votre nom et chaque fois que vous utiliserez votre carte ou votre livret, la banque créditera votre cagnotte "Tookets" (vous n'avez rien à faire, c'est automatique). Ces Tookets, vous ne pouvez pas en profiter vous-mêmes mais vous pouvez en faire don à une association de votre choix, inscrite au programme Tookets de votre caisse. Le Peyrehorade Sports Rugby est de celles-là. Donc, aux moments que vous choisirez, vous pouvez verser tout ou parte de vos tookets à votre club de coeur, où ils seront alors convertis en euros sonnants et trébuchants (à raison de 100 Tookets pour 1 euro). Ce sont des petites sommes mais les ruisseaux font les rivières...

Sur votre espace personnel, vous pouvez consulter à tout moment le montant de votre cagnotte Tookets (la banque vous enverra également périodiquement un mail pour vous en avertir).

 

 

NEWSLETTER

Pour vous tenir informé de tout ce qui se passe dans le club, bénéficier d'une avant-première des matchs et d'un compte-rendu de ceux-ci, vous pouvez recevoir la lettre électronique que nous éditions deux fois par semaine (en période de pointe).

Cette lettre est gratuite. Pour la recevoir, il suffit de vous inscrire en envoyant un mail à rugbypeyrehorade@gmail.com avec la mention "OK pour la lettre". Si la lettre se révèle être sans intérêt pour vous, il vous sera très facile de vous désinscrire.