Peyrehorade Sport Rugby Pays d'Orthe : site officiel du club de rugby de PEYREHORADE - clubeo

le PS Rugby et la crue du 26 janvier 2014

Crue : le 7ème RIISC remercie le PS Rugby pour son "magnifique" accueil...

Avec leurs tenues et leurs camions rouges, beaucoup les ont pris pour des pompiers... Eh bien non, il s'agissait de militaires rattachés à l'Armée de Terre, et pas n'importe lesquels : le 7ème Régiment d'Instruction et d'Intervention de la Sécurité Civile (RIISC) venu "traiter" la crue à Peyrehorade est un corps d'élite affecté aux situations difficiles, voire périlleuses (feux, inondations, tempêtes, tremblements de terre, pollutions chimiques et nucléaires, etc.). Il intervient surtout en France et outre-mer (début janvier, il était à la Réunion sinistrée par le cyclone Béjisa) mais son savoir-faire est également très apprécié à l'étranger (séismes à Haïti, au Sri Lanka, en Indonésie, tsunami à Fukushima, etc.). 

Ce n'est donc pas "du tout venant" qui est venu ces jours derniers à Peyrehorade et sur les communes voisines. Il faut savoir qu'il existe seulement trois régiments de ce type en France métropolitaine : l'un est basé à Nogent-Le-Rotrou (il est intervenu sur Dax), le deuxième à Corte en Corse et le troisième (qui est intervenu dans notre région) à Brignoles dans le Var. Tous, affectés à des missions de sécurité civile, sont sous commandement du Ministère de l'Intérieur.

 

L'Adjudant-Chef Alain Davanzo cerné par quelques trophées du PS rugby, que beaucoup nous envient...

Le 7ème RIISC, qui compte 700 sapeurs-sauveteurs (hommes et femmes) répartis dans 5 compagnies, avait envoyé une soixantaine de personnes issues de deux compagnies, placées sous le commandement du capitaine Gilles Fayard. Il s'agit de militaires, on l'a dit, capables d'assurer leur logistique, tant pour la pitance que pour le repos. Mais à Peyrehorade, on sait recevoir ! L'Adjudant-Chef Alain Davanzo a été enthousiasmé par l'accueil : « Nous sommes arrivés en situation d'urgence mais la municipalité avait bien fait les choses, en mettant immédiatement le gymnase à notre disposition. En plus de cela, nous avons été émerveillés par l'accueil que nous a réservé le PS Rugby, son Président Jean-Louis Bareigts, les joueurs et les bénévoles liés au Club. Nous avons eu ainsi d'excellents repas, pourtant difficiles à organiser compte tenu de notre effectif important et de l'improvisation permanente liée à la situation. Les habitants que nous avons rencontrés nous ont également fait part de leur gratitude. Vraiment, nous garderons un grand souvenir de notre passage ici ». Nous sommes contents pour eux ! Restons modestes quand même, le gymnase ce n'est pas Le Ritz et la restauration, ce n'est pas Ducasse... Pour la petite histoire, on dira que les hommes et femmes du 7ème RIISC aiment le rugby et ont monté plusieurs équipes pour le pratiquer. On dira aussi que son surnom "Les Verdis" n'est pas sans évoquer (au moins phonétiquement) celui de nos petits Verts...

Ça aurait pu être encore pire...

Tout cela, c'est de l'anecdote. L'essentiel, c'est évidemment la tâche accomplie. Si le 7ème RIISC est intervenu aussi rapidement, il le doit à son organisation, toute militaire. Il a du personnel en alerte 24 h sur 24 et lorsque les fortes pluies ont été annoncées dans le Sud-Ouest,celui-ci a été pré-positionné à Toulouse, de façon à être rapidement sur le théâtre d'opérations au cas où... Et c'est ce qui s'est passé à Peyrehorade et sur les communes alentours. Face à la rapide montée des eaux samedi matin, les autorités administratives ont décidé de faire appel au 7ème RIISC pour renforcer les structures de secours locales. Déjà sur le pied de guerre, les militaires sont arrivés sur place quelques heures plus tard. Il y avait urgence car cette crue est une des plus importantes* qu'a connue la cité depuis un siècle.

Dès leur arrivée, les personnels du 7ème RIISC ont porté secours à des personnes isolées et sauvé les biens qui pouvaient l'être. Une autre mission a été de sécuriser la zone du Sablot à Peyrehorade afin d'éviter l'inondation de toute cette zone, avec ses maisons et ses commerces, ainsi que le CarrefourMarket situé à proximité. Un pompage intensif de la zone alentours a permis d'éviter le pire. Par la suite, tant que l'alerte était maintenue, les militaires ont participé au nettoyage et au déblaiement (cela fait aussi partie de leurs missions).

 

Il n'empêche, cette crue a causé beaucoup de dégâts. Du fait de sa soudaineté, elle a été pire que celle de 1974, pourtant de plus grande amplitude (5,50 m). Le quai du Roc à Peyrehorade a été inondé, de même que de nombreuses maisons situées sur les routes coupées : routes des Pyrénées (Oloron), Bidache, Hastingues, de la Gare, du Bénédit, de Dussaout, chemin de Pardies (vers Orthevielle), etc.

*Avec une marque à 5,37 m atteinte dimanche 26 à 1h15, cette crue vient, par ordre d'importance, après celles de février 1952 (5,63 m), novembre 1974 (5,50 m) et février 1978 (5,40 m). 

FAITES PROFITER LE CLUB DE VOS TOOKETS

Vous avez une carte de crédit ou un compte sur livret à la Caisse Aquitaine du Crédit Agricole? Alors, vous pouvez aider le Peyrehorade Sports Pays d'Orthe sans qu'il vous en coûte un euro. Comment ? Tout d'abord, en ouvrant (si ce n'est déjà fait) votre espace personnel sur le site de votre banque (onglet "Accéder à mes comptes"). Dès lors, un compte Tookets est créé à votre nom et chaque fois que vous utiliserez votre carte ou votre livret, la banque créditera votre cagnotte "Tookets" (vous n'avez rien à faire, c'est automatique). Ces Tookets, vous ne pouvez pas en profiter vous-mêmes mais vous pouvez en faire don à une association de votre choix, inscrite au programme Tookets de votre caisse. Le Peyrehorade Sports Rugby est de celles-là. Donc, aux moments que vous choisirez, vous pouvez verser tout ou parte de vos tookets à votre club de coeur, où ils seront alors convertis en euros sonnants et trébuchants (à raison de 100 Tookets pour 1 euro). Ce sont des petites sommes mais les ruisseaux font les rivières...

Sur votre espace personnel, vous pouvez consulter à tout moment le montant de votre cagnotte Tookets (la banque vous enverra également périodiquement un mail pour vous en avertir).

 

 

NEWSLETTER

Pour vous tenir informé de tout ce qui se passe dans le club, bénéficier d'une avant-première des matchs et d'un compte-rendu de ceux-ci, vous pouvez recevoir la lettre électronique que nous éditions deux fois par semaine (en période de pointe).

Cette lettre est gratuite. Pour la recevoir, il suffit de vous inscrire en envoyant un mail à rugbypeyrehorade@gmail.com avec la mention "OK pour la lettre". Si la lettre se révèle être sans intérêt pour vous, il vous sera très facile de vous désinscrire.